Il faut toujours viser la lune car même en cas d'échec on atterrit au milieu des étoiles.(Oscar Wilde)   
Un total de 2 pages ont été trouvées avec le mot clé home. logo rss
LiveCD
le 12.11.2013 à 12:16:44
de ZecybAdmin?


  • Aucune page n'a de lien vers AmiS.
 Table des matières

Live CD



"Un live CD ou CD autonome - selon la traduction proposée par le projet Debian - est un CD qui contient un système d'exploitation exécutable sans installation, qui se lance au démarrage de l'ordinateur. Par extension, live CD désigne un système d'exploitation présent sur un support externe amorçable. Les supports de stockage typiques sont le CD, le DVD et la clé USB". qu'est-ce qu'un live CD ?

Installer Debian Linux



L'installation peut se faire par l'intermédiaire d'un Live CD. Sur un disque dur vierge, il suffit de se laisser guider; peu de possibilités de voir l'opération mal tourner. En cas d'installation en dual-boot (lien externe), la situation s'avère plus complexe. Voir le tutoriel dans ce site ou sur internet.

Live CD: navigation Internet



Cette alternative est laborieuse sur une machine un peu poussive ; le LIVE CD se charge en mémoire vive. Vous rencontrerez peut-être des problèmes de reconnaissance de la carte son.
Dans tous les cas, vous bénéficierez d'une liaison Internet insensible à toute attaque virale (à l'exception de celles que vous pourrez subir en téléchargeant des exécutables ouverts ensuite sous Windows) puisque, à l'extinction de la machine, toute inscription dans le système sera effacée par arrêt du passage d'informations à la mémoire vive.
Vous avez la possibilité de conserver la configuration de cette liaison internet en l'inscrivant sur le disque dur (reportez-vous aux indications fournies par l'aide du Live-CD) et créer un répertoire /home permanent.
Hormis les réserves faites sur la quantité de mémoire vive disponible, vous pouvez donc naviguer sur internet à partir de votre LIVE CD sans vous préoccuper de mettre en place pare-feu, anti-spyware, antivirus ni craindre quelques cookies. Ceci peut avoir l'intérêt de recycler votre première ou seconde vieille machine (mais, attention à ces capacités limitées en mémoire vive... ou utiliser des versions live-CD des années 2005-2008).
Cette alternative vous fera toutefois passer par l'usage d'autres navigateurs... car Internet Explorer n'est, évidemment pas, le navigateur par défaut d'une distribution GNU/Linux.

Live CD Linux




Live CD et Mac Intel


mac os x



PartitionS
le 21.10.2013 à 17:18:22
de ZecybAdmin?


  • Aucune page n'a de lien vers AmiS.
 Table des matières

DUAL-BOOT


ubuntu windows mac os x


La conservation des données est une faille importante de notre société et de notre histoire que la redondance des sauvegardes ne suffira pas à combler.

La mémoire de votre ordinateur et de vos disque durs n'est pas fiable. Les photos numériques de toute votre jeunesse, vos collections de documents audio et vidéo, votre comptabilité familiale peuvent ainsi, à tout jamais, disparaître.

Les supports sont multiples mais ils sombrent rapidement dans l'obsolescence commercialement organisée des OS, des machines, des logiciels, des compatibilités, ou dans la guerre froide des procès en propriété de brevets et techniques.

En ces années d'utilisation de plus en plus intensive de l'informatique, nous sommes passés des fragiles disquettes souples aux DVD. Aucun de ces supports n'a pu prétendre à une longévité supérieure à plus de cinq ou dix ans. Les encres d'imprimantes ne résistent pas longtemps à la lumière solaire ; n'importe quelle panne électrique soudaine puis prolongée nous précipite dans un chaos inextricable auquel seules prétendent sereinement échapper les armées et communications gouvernementales qui multiplient leurs circuits d'accès.

Une construction en "dual-boot" de votre poste de travail répartit deux systèmes et vos documents sur plusieurs "partitions" et/ou disques durs; bien qu'elle fasse intervenir des paramètres économiques non négligeables et des connaissances techniques avancées, elle accroît vos chances en cas de panne physique et peut vous éviter d'avoir recours à des laboratoires de récupération de données.
Hors grave dégradation physique du support, de nombreux logiciels en freeware (un freeware n'est pas un logiciel libre) ou libres peuvent vous tirer d'affaire lors d'un plantage critique.


Sauvegardes



ubuntu Windows

Dans le cas d'une installation en dual-boot, il vous faudra, en premier lieu, et afin de vous prémunir contre toutes erreurs potentielles, songer à mener à bien la sauvegarde de vos données sur un support externe, CD, DVD, clé USB, disque dur externe.
Seront principalement concernés les répertoires Documents and Settings (XP) ou USERS (Vista, Seven, 8) , ainsi que vos mails, préférences, profils et favoris de vos navigateurs; plusieurs solutions sont possibles:


  • 2. Solution hardware: vous ouvrez la machine, récupérez le disque dur que vous branchez en USB sur une autre machine à l'aide d'un boîtier externe approprié (3 1/2 ou 5 1/4); puis vous transférez vos fichiers par copie. L'opération est simple mais nécessite que vous n'ayez aucune angoisse à intervenir sur le hardware ou que les machines ne soient plus couvertes par des garanties (leur ouverture vous ferait perdre tout bénéfice de cette garantie).

  • 3. Solution Live-CD : vous démarrez la machine depuis un Live-CD. Windows ne sera donc plus actif. Lorsque le bureau de votre distribution Linux sera accessible, vous pourrez brancher un disque externe en USB et utiliser le navigateur de fichiers (généralement Nautilus (lien externe) sur une distribution Ubuntu/Debian/Gnome ou Konqueror (lien externe) sur toute distribution Linux utilisant un bureau KDE (lien externe) pour mener à bien vos opérations.

Si vous utilisez déjà Thunderbird et Firefox, vous pouvez installer Mozbackup (lien externe) qui se charge de transférer et sauvegarder vos profils Mozilla sur un support externe.
Vous pouvez aussi tout simplement copier manuellement le contenu des profiles.

ubuntu mac os x


Préparation des partitions


Pour organiser tant la survie de vos données que la possibilité de travailler alternativement sous un OS puis sous un autre et selon la stratégie adoptée et le matériel à votre disposition, vous pouvez:
- achetez et montez un second disque dur dans votre machine,
- ou modifier les partitions de votre unique disque dur.

La seconde solution comporte des risques : vous pouvez mal maîtriser l'installation du secteur de démarrage, formater le système et/ou vos documents à la suite d'une erreur de compréhension dans la lecture du schéma des partitions donné par le logiciel de partitionnement. Jusqu'à un certain point, les dégâts peuvent être réversibles... mais ces situations sont particulièrement stressantes et demandent la mise en ½uvre de procédures avancées dont la réussite peut s'avérer incertaine.

La règle d'or en la matière est simple : ne vous lancez pas dans une opération de ce genre en fonçant tête baissée sous le capot, sur le coup d'une soudaine inspiration, un soir d'insomnie.
Il vous faut, en premier lieu, ne pas hésiter à prendre un crayon pour noter les taux d'occupation des ou de la partition existante, ces même taux pour les gros répertoires (le système et vos documents), le label (le nom) de votre partition (si vous lui en avez donné un ; sinon, voici un bon moment pour le faire. Tous ces renseignements vous seront utiles pour recalculer la taille des nouvelles partitions.
windows

Sous Windows, vous pouvez mener à bien certaines opérations préliminaires depuis les Outils d'Administration (Gestion des disques ou icône Poste de Travail pour le label) et l'Explorateur (pour les tailles des répertoires) ou la ligne de commande (lien externe).
Pour qui ne craint pas la ligne de commande de Windows (lien externe), il est simple de modifier le label d'une partition; cet exemple modifiera ou créera le label de la partition C. Vous remplacez nom-du-label par le nom de votre choix; et c par d si vous voulez donner un label à la seconde partition de votre disque dur contenant généralement vos documents.

label c: nom-du-label

Ne cherchez pas à en faire plus car des outils externes seront plus efficaces et, surtout, pourront travailler sans utiliser Windows.
mac os x

Création des partitions


Windows

Un disque dur, une partition contenant Windows et vos documents


Lorsque vous aurez déplacé/sauvegardé provisoirement vos documents sur un support externe, cette partition sera beaucoup trop importante en taille. La limiter ou la redimensionner à 40 ou 50 gigas (en prévision de l'expansion considérable de Windows) sera donc une nécessité si vous voulez caser les deux systèmes et vos documents sur ce seul et unique disque dur (bien que cela soit de moins en moins un problème avec les capacités actuelles des HDD).

Sauf si vous êtes sûr de vous, que vous avez mis en ½uvre les différentes procédures de sauvegarde des fichiers de votre licence Windows telles qu'indiquées par les constructeurs, n'effacez pas la partition cachée que vous risquez de rencontrer lors de la lecture de la structure du disque dur par le logiciel de partitionnement.
Cette partition contient le backup de la copie Windows fournie par l'assembleur de votre machine. Dès la première utilisation de votre portable, vous êtes généralement convié à réaliser une sauvegarde de cette partition sur plusieurs CD ou DVD.
Ceci explique une question récurrente : pourquoi, alors que mon disque dur fait X gigas, il ne m'affiche que X gigas moins dix ? Commencez donc par cette première opération de sauvegarde si, par hasard, vous ne l'aviez jamais entreprise.


  • - Défragmentez la partition NTFS du disque C ; et toute autre partition Windows si vous en avez déjà créé d'autres.
  • - Sauvegardez Documents and Settings ou Users sur un ou plusieurs supports de sauvegarde.
  • - Ceci fait, effacez Documents and Settings ou Users car ils occupent une place qu'il va falloir récupérer pour créer les autres partitions.
  • - Sous XP, vous n'avez pas le choix; il vous faudra utiliser un logiciel de partitionnement libre comme Gparted (lien externe) ou Partition Magic (licence commerciale).
  • - Sous Vista et versions postérieures (lien externe), l'outil de partitionnement vous autorisera à diminuer de moitié l'espace restant.


  • - Tout cela fait depuis Windows ou depuis un outil de partitionnement externe, vous vous retrouvez donc avec une partition NTFS ou FAT 32 sur laquelle est installé votre système + un espace vide.
  • Arrivé à ce stade, vous pouvez éteindre votre ordinateur et le redémarrer, histoire de vérifier que Windows démarre correctement. Si tout se passe bien, vous avez réussi cette première manipulation.

- Cette première partition NTFS/système Windows recalculée, il vous faudra créer une partition pour vos documents et deux partitions Linux (l'une, de 10 gigas, en ext3 ou ext4 pour le système, l'autre de 1 ou 2 ou 4 gigas pour le "swap" de Linux (la taille du swap est généralement égale à la quantité de votre mémoire vive).

Créer les partition manuellement


Vous allez créer une partition FAT 32 ou NTFS pour "Mes Documents", une partition ext3 ou 4 et un swap pour le système Linux.

  • Insérer le CD d'installation d'une distribution Ubuntu récente ; elle est particulièrement adaptée à des utilisateurs Windows car elle prend en charge, d'une façon quasi automatique, toutes les opérations requises; elle installe correctement une grande partie des périphériques et pilotes nécessaires.
Vous allez toutefois être obligé de lui demander de réaliser manuellement vos partitions car, si vous suivez la procédure automatique, tout le disque dur sera partitionné. Prêter attention aux diverses questions qui vous sont posées ; n'hésitez pas à revenir en arrière si vous avez un doute et ne considérez pas comme une formalité la lecture du résumé qui vous est présenté à la fin de vos choix. Vous pouvez, encore à ce stade, revenir en arrière pour introduire de nouvelles modifications. Prenez votre temps... vous en perdrez beaucoup plus si votre installation se termine mal ou d'une manière non conforme à ce que vous aviez théoriquement prévu. La procédure proposée par le Live CD est assez simple d'approche et vous trouverez plus bas dans ce tutoriel un lien vers un autre tutoriel d'utilisation de l'outil de partitionnement. Les captures d'écran peuvent différées de ce que vous aurez sous les yeux mais ces différences seront anecdotiques.

  • Voilà, c'est parti... le Live CD est maintenant actif. Sur le bureau, vous repérez l'icône "installer Ubuntu" (si votre Live CD est un Ubuntu). Vous cliquez sur l'icône. Vous enchaînez les diverses opérations demandées jusqu'à ce qu'il vous soit demandé de partitionner le disque dur. Vous vous remémorer votre cahier des charges:
  • - Vous ne touchez plus à votre partition système Windows précédemment diminuée.
  • - Vous devez créer une partition pour "Mes Documents" et
  • - une partition système (ext3 ou ext4 ; 10 Go) plus
  • - une partition swap d'une taille égale à votre quantité de mémoire vive.

Vous obtiendrez alors, y compris la partition système Windows, 4 partitions primaires (lien externe), le maximum qui vous soit autorisé.
Ceci fait, l'installation de Ubuntu sera alors possible.
Vous installerez Grub - attention ! (lien externe) - qui se chargera de construire un secteur de démarrage permettant d'accéder à Windows.
Depuis Linux, vous pourrez alors transférer sur la partition FAT32/ou NTFS, la copie de vos documents.
tilt


Créer les partitions automatiquement


Si vous ne reculez pas devant l'achat d'un second disque dur, toutes ces opération seront beaucoup plus simples.

  • Installez Linux et construisez manuellement ou automatiquement vos 2 ou 3 partitions Linux sur le second disque dur sans vous préoccuper de ce qui précède. La troisième partition ici évoquée vous permettra d'installer votre /home (lien externe) Linux indépendamment de tous les autres répertoires de Linux. Vous pouvez, si vous envisager d'utiliser un serveur Apache en local, prévoir également une quatrième partition pour y placer la ou les arborescences de vos sites.

Ces informations ne sont données qu'à titre indicatif car leur mise en ½uvre demande une certaine habitude de Linux.

  • L'installation terminée, votre ordinateur redémarrera avec le menu de GRUB qui vous proposera le choix entre Linux et Windows.

Documentation



Tutoriel


  • De Windows 8 à Windows 8.1, dual-boot Windows Gnu Linux?


Boot.ini, Ntldr, Grub, Lilo



Windows est sujet à de nombreuses maladies et il est assez fréquent, voir conseillé, de le réinstaller régulièrement.
En Dual-Boot Linux/Windows (ce que vous venez de réaliser), vous allez vous retrouvez face au problème suivant : Windows remplacera, lors de sa réinstallation, le lanceur de Linux par NTLDR (lien externe) qui est le lanceur de Microsoft NT, 2000, XP, VISTA et suivants.

Si NTLDR ne vous évoque rien, son existence se manifeste toutefois de la façon la plus désagréable lorsque, un beau jour, vous vous retrouvez avec un écran noir qui vous dit que NTLDR est introuvable (NTLDR is missing). Les raisons peuvent en être multiples (lien externe).

NTLDR paraît un peu plus sympathique en vous proposant le choix entre deux systèmes Windows installés sur votre machine ou en vous présentant le menu qui permet de vous sauver d'une situation périlleuse par le mode sans échec (touche F8).

  • Lors d'une installation en dual-boot réussie, Grub ou Lilo (lien externe), qui n'est plus utilisé par Debian, prendront le dessus sur NTLDR, mais vous pourrez booter sur Windows quand vous le désirerez en utilisant le menu de Grub; NTLDR est beaucoup moins délicat et respectueux dans son approche ; il "boutera" sans pitié, en propriétaire sûr de lui, le squatter qui occupent les lieux ; GRUB sera écrasé par NTLDR et vous ne pourrez plus démarrer Linux ; du moins, provisoirement, car Super Grub (site en anglais, lien externe) vole à votre secours: tutoriel en français (lien externe).
tilt

Mot de passe


Linux demande un mot de passe, un vrai mot de passe. Il peut arriver que, distrait, vous en veniez à l'oublier dès le lendemain de votre première installation. Ceci ne se fait pas en principe, mais, au moins au début, notez-le quelque part parce qu'il vous faudra alors en passer par le "Recovery Mode" (lien externe) de Debian pour avoir accès à votre système.

Configurer Grub


Le second, qui peut se cumuler au premier, est que Grub, comme Lilo, sont programmés (comme NTLDR d'ailleurs) pour démarrer automatiquement le système par défaut au bout de quelques secondes. Ceci n'est pas un problème quand vous n'utilisez que Linux, mais si vous êtes en situation de Dual Boot, il peut vite devenir agaçant d'allumer son ordinateur, de prendre son mal en patience et de recevoir soudainement un appel téléphonique. La machine, livrée à elle-même, n'en fait alors qu'à sa tête et démarre sur le système par défaut, celui que, précisément, vous ne vouliez pas ce jour-là.

windows

Gestion du bootloader


Versions Windows postérieures à XP




Versions antérieures à XP, XP


  • Allez dans l'explorateur. Vous rendez visibles tous les fichiers cachés.
  • Vous allez sur C sans ouvrir aucun répertoire et vous allez trouver un fichier nommé "BOOT.INI".
  • Vous faites un clic droit dessus et vous cliquez sur "Propriétés".
  • Vous lui attribuer la valeur "archive".
  • Ceci fait, vous cliquez sur "BOOT.INI" qui va s'ouvrir dans "Notepad".
  • Vous allez trouver un ligne "timeout=". La valeur indiquée est une valeur en seconde. Vous la remplacer par une durée plus longue : 30 secondes ou plus si vos réflexes sont très lents le matin.
  • Vous enregistrez, vous fermez et vous refaite l'opération "propriétés" en sens inverse.
  • Vous attribuez la valeur "Lecture seule".

ubuntu

Concernant le choix du système par défaut et/ou l'opération de réglage du time-out de Grub vous trouverez la solution à votre problème dans ce tutoriel Ubuntu


Les forums et page d'aides Linux sont généralement fiables et claires (à condition d'en faire d'abord une première lecture complète car l'organisation d'un tutoriel est linéaire alors que les démarches envisagées ne le sont pas nécessairement car elles peuvent être complémentaires et/ou certaines d'entre-elles peuvent être inadaptées à votre configuration). Vous remarquerez également que, naviguant sur internet depuis Linux, vous trouverez plus facilement des réponses pertinentes à vos recherches Linux qu'en naviguant sous Windows.
windows

Il est possible de demander à Windows de démarrer Linux. Vous trouverez sur internet des tutoriels qui expliquent très bien comment procéder. Ces interventions avancées demandent que vous soyez déjà familiarisé avec les deux environnements.
La proposition inclue à laboratoire-microsoft.org (lien externe) concerne les versions NT de Windows (NT, 2000, XP, Vista).

Machines virtuelles


Il reste à évoquer la possibilité que vous avez de n'installer qu'un seul OS grâce aux techniques de machines virtuelles ou virtual machines (lien externe).
Toutefois cela implique que votre machine soit récente car la charge qui pèse sur les processeurs et la mémoire vive est importante.

Trois parenthèses



1. Gpedit.msc


Windows 98 n'est maintenant plus d'actualité. Sa gestion compliquée des périphériques USB l'a rendu obsolète. Hormis un look plus attrayant, donc un appât commercial qui a très bien fonctionné, XP a été construit sur Windows 2000 lui-même amélioration de Windows NT; environ 30 à 35% des entreprises françaises boudent VISTA et SEVEN et utilisent encore actuellement Windows 2000 ou XP pro.
Ce retrait, d'une unanimité quasi internationale, a donc conduit Microsoft à prolonger la vie de XP jusqu'en 2014 tout en menant une vaste offensive de communications commerciales ciblées en direction des entreprises (remises sur l'achat des licences) et, comme à l'habitude, en direction des étudiants et des enseignants.

XP édition familiale était, à sa sortie, une sorte de version light livrée avec des outils d'administration et de gestion du réseau aux possibilités bridées. Il est, par exemple, impossible d'y trouver l'outil d'administration de stratégie de groupe, la console GPEDIT.MSC : pour y remédier, tapez ce mot clé (GPEDIT.MSC) dans le moteur de recherche de votre navigateur.

Ces cachotteries ont été renouvelées et "améliorées" avec VISTA/SEVEN. Le plus grand nombre, "l'utilisateur lambda" étant probablement trop bête pour comprendre toutes les possibilités d'administration de sa machine, il n'est donc nul besoin de lui en offrir la plénitude de la jouissance... et au cas où l'utilisateur serait un peu plus malin que la moyenne, Microsoft s'évertue à cacher, sous prétexte d'une sécurité toujours aussi aléatoire, des fonctions essentielles comme l'accès à la commande "exécuter" qui a disparu du menu "démarrer".

2. Diskmgmt.msc


La commande Windows XP "diskmgmt.msc", pourtant essentielle (gestion des partitions), est pareillement cachée dans les multiples détours du menu "Paramètres". Suivez donc bien le jeu de piste :

Démarrer >>> Paramètres >>> Panneau de configuration >>> Outils d'administration >>> Gestion de l'ordinateur >>> Gestion des disques >>> Action >>> Toutes les tâches.

Si les jeux de pistes vous lassent, ceci ouvre directement le gestionnaire de disque :

Démarrer >>> Exécuter

Vous tapez :
diskmgmt.msc


Vous pouvez alors formater, changer les lettres des lecteurs, supprimer un lecteur logique, POINT FINAL: sous XP, vous ne disposez d'aucun outil pour partitionner votre disque dur.

3. Fdisk


Heureusement pour vous, DOS n'est pas encore si obsolète que cela. Vous pouvez démarrer votre ordinateur avec une antique disquette de démarrage Windows 98 qui est, en fait, une disquette bootable DOS (lien externe) contenant quelques outils de première nécessité comme Fdisk, un outil de partitionnement universel (lien externe).

Si XP a été installé par défaut sur un système de partition NTFS : Free NTFS Bootdisk (lien externe)

Sauvegarder en dual-boot


ubuntu windows

- Depuis votre cession GNU/Linux, copiez votre répertoire C:\Documents and Settings (ou Users).
- Sauvegardez-le sur une seconde partition indépendante des systèmes WINDOWS et GNU/Linux.
- Il suffit de refaire la man½uvre en sens inverse le jour où vous aurez corrompu Windows par quelque acte aléatoire.
- Vous pouvez aussi réaliser ces opérations depuis un LIVE CD Linux.
C:\Documents and Settings\(nom de l'utilisateur)\NTUSER.DAT
Ce fichier contient les informations de la clé HKEY_CURRENT_USER de votre base de registre.

Caractères accentués


Les caractères accentués des fichiers stockés dans des partitions Windows ou certains CD-rom montés sous Debian peuvent ne pas s'afficher correctement.
Pour y remédier, une solution consiste à éditez le fichier /etc/fstab et y ajoutez iocharset=iso8859-1 dans la colonne options des systèmes de fichiers concernés :

# /etc/fstab: static file system information.
#
# Use 'blkid' to print the universally unique identifier for a
# device; this may be used with UUID= as a more robust way to name devices
# that works even if disks are added and removed. See fstab(5).
#
# <file system> <mount point>   <type>  <options>       <dump>  <pass>
# / was on /dev/sda2 during installation
UUID=6c9be9ea-22e6-4430-aed2-1effef05cff0 /               ext3    errors=remount-ro 0       1
UUID=b5761b02-c892-4ead-ba43-f72f3ca39f43 /media/MYDOCS	ext3	defaults	0	2 
# swap was on /dev/sda4 during installation
UUID=1181c88a-d1b1-434d-939d-5594a1b8e887 none            swap    sw              0       0
/dev/sr0        /media/cdrom0   udf,iso9660 user,noauto,iocharset=iso8859-1     0       0




 Filtrer :  1968  7-zip  7z  ab associates  abiword  about:config  acces a distance au registre  accesiweb  accessibilite  acheter-louer.fr  acl  acls  action attach  action share  action wikini  action yeswiki  addon  adjuvant  administration utilisateurs  administration yeswiki  admintag  adobe  adobe acrobat reader  adobe flash player  adobe flash plugin  adomos  advapi32  advertising campaigns  adware  afpa  afrique  agences immobilieres ile de france  agenda  aide yeswiki  ajax  akabi  alain bauer  alexandre millerand  alsa project  alsacreations  alt  amazonie  analphabetisme numerique  ancre  and also the trees  andy webber  angus johnson  animation  ansi  anthony bem  antivirus  antiword  antonio da cruz  apache  apache bench  appdata  appkiller  apple  apple-touch-icon  application data  april  apt  apt-cache policy  apt-get  apt-get clean  arborescence  archive web  archive zip  archives  arj  armony altinier  arriere-plan  ashley flores  asp.net  assemblee nationale  association de fichier  assya  attach file  attribut  audacity  audio  author  auto-hebergement  autoexec.bat  autoremove  autorun.inf  avidemux  azerty  bac a sable  bachibouzouk  backdoor  backend  background  background-color  background-position  background-repeat  badtrans  bahnhof internet ab  balise  bande organisee  banniere publicitaire  barcamp  barre personnelle  base de registre  baudelot  bazar  bcc  bdo  behaviorisme  biens communs  bing  bios  bitmap  blind carbon copy  blinker  blkid  block  bluegriffon  blues  bmp  body  bookmarkbackups  bookmarks  boot.ini  bootcamp  bootloader  bootstrap  border-radius  bordures  bouton  bouygues-telecom  br  braille  breezi  bresil  brosse  brush  bug  bulle internet  bureau  bureautique  bz2  cab  cabextract  cache  caloga  calque  camstudio  canon  canonical  canular  capture ecran  caracteres speciaux  carnet  carte bancaire  cartes audio  cascade  cassandra huet  casse  cci  ccleaner  ccomctl32.dll  cellule  centos  cercopitheque  certificat  cfd brongniard  cgi  chaine de mails  chamot  charset  checksum  chicago  chine  christian caleca  christian cotten  chrome  class  classe  clavier  clearpagefileatshutdown  cloud  clsid  cmd  cms  cnam  cob  code iso  coffre  coins arrondis  collines verdoyantes  color  coloriage  colorzilla  colspan  coltane  command  command-line  commentaires  commission des operations boursieres  commission europeenne  common files  common gateway interface  commoncontrols objects  communauté  compagnie financiere de dauville  comportement  confidentialite  congo  conservation et communication des donnees  constantin sinelnikoff  consumerisme  contre-façon  controle acces  cookies  copie carbone invisible  copyleft  copyright  corbeille  corel  correcteur grammatical  correcteur orthographique  couleurs  couleurs securitaires  courant porteur en ligne  courriel  cpl  crack  creative commons  criminalite technologique  cryptage  css  ctrl alt suppr  cyber-acharnement  cybercriminalite  cygwin  cyrillique  dailymotion  danone  deb  debian  debitel  degrades  del.icio.us  delits financiers  delocalisation  demarrer  demiurge  democratie  dennis mac alistair ritchie  dependency walker  desactivation  desinformation  desktop  desktop.ini  developers facebook  developpement durable  developpement sites internet  developpement web  dhcp  dialog  dialogue  dictionnaire  digital millennium copyright act  dir  disallowrun  diskmgmt.msc  dism  display:block  display:none  disque dur  disquette  div  dll  dmca  dmg  doctype  documentation debian  documentation ubuntu  documents and settings  docx  domaine  dominique dupagne  donald rumsfeld  donnees sensibles  donnees volatiles  dos  download  dreamweaver  drm  drop shadow  dropbox  dropdown  dtd  dual-boot  dvd  dword  dynamic link library  dysorthographie  e-book  e-mail  ecologie libidinale  editions paris immobilier  efi  elements invisibles  ellipse  elvis presley  elysee  embed  en-tête  encfs  encfsctl  encodage  encryption  endif  entreprises  envoyer vers  eo-cine  eo.st  eoauto  eoautos  eobho  eocine  eocpu  eoemail  eojeux  eomail  eomap  eomicro  eophoto  eoregie  eorezo  eorezobho  eorss  eotechno  eovol  eovols  ergonomie  eric besson  ernst parell  erreur 404  espeak  establet  etain  etherpad  evince  exe  executable  executer  explorateur  exposant  ext3  ext4  extension  eyrolles  f8  fabrice rosset  facebook  facebook-jssdk  fai  fat 32  favicon  favoris  fbi  fdisk  febe  fedora  felix levy  fenetre modale  ferdinand lassalle  feuille de style  ffmpeg  fichiers caches  fichiers communs  fichiers temporaires  file transfert protocol  fileformatconverters  filezilla  find  firefox  fixsirc  fixubuntu  float:left  font  font-family  font-size  font-style  font-weight  fontes  forensic  form  formatage de partitions  formatage du texte  formation  formulaire  fournisseur acces internet  framasoft  france  françois mitterrand  frederic cirera  free  freedesktop_integration  freesoftland  freeware  frontend  fstab  ftp  fukushima  fuse  fuse-utils  gabarit  gadgets  game  gdf suez  gedit  gemeaux  gendarmerie nationale  generateur  generator  geniconxp  gestion des disques  gestion des documents  gestionnaire archives  gestionnaire de site  gestionnaire de taches  gif  gilead  gimp  gksudo  glaxosmithkline  global witness  gnash  gnome  gnome-search-tool  gnome-shell-extension  gnu  gnumeric  golfe de guinee  google  google chrome  google+  gpaint  gparted  gpedit.msc  gpl  gracchus babeuf  gradient  Grafikart  grammalecte  grands lacs  graphisme  gratos  gratuiciel  grep  grippe a  groupe  grub  grunge  guillaume palayer  guillemets  gwrite  gz  gzip  h1  h1n1  hacking  handicap  handler  havas on line  hawaï  hdd  head  hebergement  hebraique  hebreu  herve kumar  hexadecimal  hi! how are you?  hidden  hijackthis  hintsanen  historique  hkey_classes_root  hkey_current_user  hkey_local_machine  hkey_users  hmmapi.dll  hoaks  hoaxbuster  hoaxkiller  hola como estas ?  home  html  html5  htmlspecialchars  human being  hunspell  hypertexte  icedove  iceweasel  ico  icobundle  icofonts  icoformat  icone  iframe  ihm  iles caiman  image  imageres.dll  imap  img  immobilier  imprimante  indentation  index  inf  infobulle  information de langue  ingenierie inverse  ingenierie sociale  ini  inline  inno setup  installation  interface homme machine  internationalisation  internet explorer  internet temporary files  investigation numerique  iocharset  ip4000  ip4200  ipad  iphone  iso  iso-8859-1  iso-8859-15  issuu  its label  its tv  java  javascript  jean mehat  jean-luc h  jean-marc ayrault  jean-marie brohm  jeu  jeux de caracteres iso  jeux en ligne  jing  jon karlung  journaux gratuits  jpg.com  jqplot  jquery  jquery-1.3.2.min.js  json  kabbale  kalistee  kde  kdenlive  keylogger  keywords  kill  kn telecom ab  kn telecom ukraine  knoppix  kompozer  konqueror  Krzysztof Kowalczyk  label  laboratoires gsk  laboratoires roche  lafarge  lambertiste  lamp  lanceur  lang  launchinfsection function  laurent mucchielli  libdvdcss2  libreoffice  licence gnu  lien  lien externe  lien symbolique  ligne de commande  like  lilo  lindows  linkedin  linspire  linux  liste à puces  liste de definitions  listepages  live cd  livre electronique  lnk  locale.fr.properties  localhost  locate  logiciel libre  logiciel multiplate-formes  login  logitheque  logo  loi besson  loi borloo-robien  loi de programmation militaire  loi pecresse  loi scellier  lopssi  lopssi2  lpm  lux entreprise  lycos france  m.i.e.l  m35  mac os  machine virtuelle  magic lantern  mail  mairie de paris  majuscule  malware  malwarebytes anti-malware  mamp  mandrake  mandriva  margin  mark tyler  marque-page  martine aubry  maspero  mdhm  medibuntu  melt  memoire vive  menu demarrer  menu horizontal  menu vertical  mes documents  meta  meta-donnees  mht  mhtml  michel meyer  michele rivasi  microsoft display msn picture  microsoft management console  microsoft office  microsoft register server  ministere interieur  minuscule  mise à jour automatique  mise en page automatique  mng  mode edition  mode sans echec  modernizr  montpellier  moteur de recherche  moustic  mozbackup  mozilla  mp3  mpeg  mpg.pif  msa  msconfig  msdos  msmsgs.inf  msn  mspaint  mtpaint  multimania  multinationale  multitaches  murelh  musee informatique  mygale  mypaint  mysql  natbraille  national security agency  natixis  nautilus  navigateur web  nice  nicolas bakar  nicolas hennion  nicolas sarkozy  nigeria  nirvana  noms de fichiers  noscript  notepad  notepad2  npgnash.dll  nsa  nsakey  nt  ntfs  ntldr  ntuser.dat  nuage de mots  nuagetag  nvda  object  observatoire de la delinquance  obsolescence  occident  oci  odt  ogg theora  ogg vorbis  ombres  ondes electromagnetiques  one laptop per child  onglet  onu  open search server  open sound system  open source initiative  open-sources  opendata  openoffice  openstreetmap  openweb  openxml  opera  operating system  oplc  options internet  oracle  oralux  ordina 13  organisation communiste internationaliste  os x  osi  outils administration  outils en ligne  outils-reseaux  outlook  ovale  padding  page entreprise  pagefile.sys  pages orphelines  paint.net  palo alto  panneau de configuration  paradis fiscaux  paradis numerique  paragraphe  parametres serveurs  parametres utilisateurs  pare-feu  paris 8  partage cote à cote  partition  partition magic  path  pavel cvrcek  pcv  pdf  peazip  pedagogie  persdict.dat  photo  photofiltre  photoreflex  php  php5.4  picto  pierre belleney  pierre bourdieu  pinta  piratage  pirate  piriform  pixma  pixmaps  places.sqlite  planificateur de taches  plugin  plusone.js  png  police  pomme  pop  pop-up  porte derobee  pourriel  powerpoint  pps  ppt  ppt-to-dvd  ppthtml  pptx  prefetch  prefs.js  preuve numerique  prezi  processus  profile mozilla  profiles.ini  profilmanager  program files  programdata  programme  propagande  propriete intellectuelle  ps aux  pseudo-classe  psychosociologie  pti_bout_de_chou  purge  questionnaire  quick times itunes  qwerty  raccourci  raccourci clavier  racketiciel  ram  random-access memory  rar  raring  rasauto  rasman  rdsessmgr  readme  recent  recherche  recordmydesktop  recovery mode  recyclage informatique  recycled  redirection  redmond  referencement  reg.dat  regedit.exe  regsvr32  relenza  remoteregistry  renater  rentabilite  repeat  republic windows and doors  reseaux sociaux  resist economic violence  resourcehacker  responsive web design  restriction acces  reverse engineering  rgb  rgbpaint  richard stallman  roaming  rom  rootkit  roselyne bachelot  rowspan  rss  rtl  rumeur  run32.exe  rundll32  safari  safe_mode  saic  sam  sao tome et principe  saut de ligne  scam32  science application international compagny  scite  scope  screenshot  seattle  sebastien bourdon-richard  securite  selectaux  sendto  sensible a la casse  serveur  service windows  sexpol  shadow blade  shell  shell32.dll  shockwave-flash  shumway  side by side  signet  sirc32  sircam  sircam.sys  site under  smartimmo  smartphones  smtp  sncf  snpi  social engineering  software-center  solaris  sommaire  somme de controle  sondage  sophia antipolis  sorbonne  sourceforge.net  sources-list  souris  spam  speedzilla  spip  spyware  spywin32  squalene  squelette  ssd  ssl  stamp  start menu  statistiques  status-4-evar  statut facebook  style  sudo  sumatra  summary  sun micro system  superfinder  supergrubdisk  supmeca  swap  swf  symantec  syndicat national des professionnels infirmiers  syntaxe wikini  synthese vocale  sysoc.inf  system.ini  system32  systemrescuecd  systemroot  tab  tabindex  table  table des matieres  tableau  tableau de bord  tableur  tabulation  tag  tamiflu  tampon  tar  taskmg.exe  taskmgr  tcp  tela botanica  telechargement  telecom city  template  temporary internet files  term.log  test  text-align: center  text-align: left  text-align: right  text-decoration  text-decoration:blink  text-transform  tgz  theme graphique  theme par defaut  thunderbird  time-out  title  titre  toc  toolbar  tools  top-level domain  tpl  tpz  traitement de texte  transfert  transparence  tribunal de grande instance de paris  trictrac  trojan  trojan.pws.chromeinject.b  trou du cul  troyen  tungstene  tutoriel  tuxpaint  tuxpaint-config  tuxpaintrc  twitter  ubuntu  uefi  ulimit  ultimate boot cd  unef-id  unicode  unity-lens-shopping  universite paris 8  unix  upload  uppercase  url  usb  usermod  users  utf-8  utilisateur  vaccin  valeur juridique mail  verisign  video  viewport  vincent viale  violence economique  virginie  virtual machine  virtualisation  virus  visibility: hidden  visionneuse  VLC  vocalia  w3c  waiaria  wakka.config.php  wakka.php  wamp  waw  web browser  web design  web developer  webdeveloper  webkit-animation-name: blinker  well-know sid  wget  wheezy  whois  wi-fi  widgetOlab  widgets  wiki  wiki.php  wikini  wikipedia  wilhelm reich  win.ini  windows  windows 3.1  windows 8  windows 8.1  windows 98  windows desktop search  windows Live  windows media player  windows seven  windows side-by-side  windows vista  windows xp  wine  winiso  winprefetchview  winsxs  winzip  wordle  World Wide Web Consortium  wuauserv.exe  wysiwyg  xavier nayrac  xavier raufer  xhtml  xlsx  xmarks  xml  xpaint  xpdf  xul  yahoo  yes we can  yes you can  yeswiki-base.css  youtube  zip  zombie  zoom
 Éditer AnnoncE